Improvisateurs…Gérez aussi la 3ème mi-temps

La dernière improvisation se termine, vous saluez le public, vous sortez de scène sous les applaudissement, et là vous arrivez en coulisses rempli de questions: « Le spectacle était-il bon ou pas? » , « Ai-je été bon ou non? », « Le public est il content ou non? » , et parfois même vous avez cet arrière goût amer où vous savez que le spectacle était de bien piètre qualité, où vous savez que votre prestation n’était pas des meilleures, où vous savez que le public s’est vraiment ennuyé….

Peu importe! L’heure n’est pas aux états d’âmes! Les spectateurs vous attendent à la sortie pour passer un moment avec vous, parler du spectacle, échanger. Alors allez y!

Ils n’ont pas besoin qu’on leur tire une gueule d’enterrement ou qu’on leur réponde
– « Ouais Bof! » à leurs
– « Hé! C’était chouette! »,
tout ça pour tendre la perche pour qu’ils en rajoutent une couche
– « Mais si si! Je t’assure t’as été très bien! » – « Je t’assure, j’ai passé un très bon moment! »
Réponses qu’on recevra avec une moue dubitative!

Bref! Dans ces moments là on se mériterait bien des claques!

Peu importe que leurs compliments soient sincères ou non. Les spectateurs ne sont pas là pour vous faire un feedback en bonne et due forme. Les spectacles d’improvisation théâtrale sont des spectacles de proximité, très interactifs avec le public, donc cette interaction doit se prolonger dans la convivialité des échanges après le show.

Au travers de ces compliments, les spectateurs témoignent de leur bienveillance, on se doit donc d’être bienveillants en échange en se rendant convivial, agréable et souriant. Jill Bernard, dans les multiples conseils qu’elle donne dans la vidéo ci dessous, nous recommande de répondre simplement « Merci! » aux compliments des spectateurs.

3am Improv Thoughts from Jill Bernard from Jill Bernard on Vimeo.

Donc, quand le spectacle est terminé, on se doit de ne pas se relâcher. Participons à ce moment d’échange avec nos spectateurs …. Pour le reste, on aura toute la nuit pour tirer notre gueule d’enterrement …

Article écrit en collaboration avec Smoking Sofa


Laisser un commentaire